Caricamento in corso
I racconti del Premio Energheia Europa

La Fille au petit chien, Roxanne Rigaux

Finaliste Prix Energheia France 2019

Elle n’avait pas le sens de l’orientation, à chaque fois qu’elle se déplaçait, elle devait emprunter une route familière, pas de ruelles, pas de détours, juste aller d’un point A à un point B en changeant de rue le moins souvent possible. C’est pour cela qu’en temps normal, elle prenait le métro, malheureusement aujourd’hui n’était pas une bonne journée pour cela. Lorsqu’elle atteignit le quai pour le voir bonder, elle fit rapidement demi-tour et regagner la surface.

Maintenant la question était quel trajet emprunter, elle connaissait l’adresse, elle savait vers quel point cardinal se diriger mais cela s’arrêtait là.

La destination était au bord du fleuve, peut être fallait-il commencer par là ? Cela faisait un tout petit peu touriste mais elle ne devait pas être la seule.

Ce chemin était le plus simple mais pas le plus court et elle se trouva vite en proie à l’ennuie. C’était une autre raison pour laquelle elle ne se promenait que peu, il n’y avait rien pour la distraire. Les passants ne semblaient pas avoir ce problème, ils avaient l’air serein : pourquoi prendre ce genre d’itinéraires si ce n’était cette plénitude ?

Une jeunes fille devant elle promenait son chien. On pourrait croire qu’il serait plus approprié de l’emmener dans un parc ou quelconque endroit avec de la verdure plutôt que les bords de Seine, encore que les arbres éparpillés ça et là pourrait faire l’affaire.

Le chien n’appartenait à aucune race distincte, il était juste petit, duveteux et sautillant.