Caricamento in corso
I racconti del Premio Energheia Europa

L’enterrement, Bonvegna_France

Prix Energheia France 2016

 

scritturaJe marche. Ce qu’il fait chaud dans cette ville insupportable! Et que je te double à droite puis à gauche , que je te pousse. Je hais cette ville, pourquoi suis-je la ? Et cette ligne de métro, pourquoi prendre la 13 ? Qu’il soit 14h ou 23h c’est toujours pareil. Cette incivilité m’exaspère. Pourquoi courir et se jeter comme dans une mêlée de rugby. Toutes les deux minutes il y’a des trains, tout le monde sait lire non ? !

Enfin je monte, et trouve une place. Je m’assois et déjà quelqu’un me fixe. Pourquoi il me regarde celui là ? J’ai une jupe trop courte ? Un trop gros décolleté ? ou des collants pas assez sombres à son goût ? C’est incroyable cette capacité que certains ont à vous faire culpabiliser d’être ce que vous êtes. Je croise les jambes et tire sur ma jupe. Je serre mon sac contre moi. Pernety. Je descends. J’ai l’impression qu’il me suit. J’aurai dû attendre un autre métro. Je rentre enfin dans la ruelle qui mène à mon immeuble. Je passe la porte. Je suis sauvée. Je haie Paris .!

 

La journée à été longue pour lui. Enterrer son seul parent. Aujourd’hui il est orphelin. Il faut reprendre le quotidien et rentrer chez soi à présent. Faire comme si tout allait bien. De toute façon qui s’occupe de vos problèmes dans cette ville? Au milieu de cette foule sur le quai, Jean semble sans problème, juste un air triste et pale comme tous les autres. Assis, le regard vide. Il se demande que peut bien avoir cette jeune fille à remuer dans tous les sens. Encore une de ces parisiennes désagréables, qui vous regarde d’un air hautain, croyant que tout tourne autour d’elle, avec ces vêtements de marque, son chignon faussement défait et son téléphone haute gamme, le genre de personnage superficiel que Jean déteste. Pernety, il descend rejoindre cet appartement vide où il a grandi. Ce lieu qui enferme tous ses mauvais souvenirs. Encore cette jeune fille qui marche vite et fort. Elle regarde derrière elle et lui lance un regard à faire froid dans le dos. Encore une folle se dit Jean.!