Caricamento in corso
Energheia EuropaI racconti del Premio Energheia Europa

En écoutant Elsa

Récit finaliste du Prix Energheia France 2020

Mon carnet doré que je n’ose ouvrir. Carnet brodé de lignes blanches. Je n’ose pas écrire sur cet être délicat. Il faut lui livrer les mots qu’il attend, qu’il peut recevoir, selon sa couverture et surtout selon lq personne. La personne qui a offert ce carnet. Plus qu’une main douce, plus qu’une oreille et bien plus qu’un parfum. Le papier m’étreint et me réchauffe, je serai écrivain. Un écrit vain que personne ne veut lire, qu’on trouve au fond d’un grenier et qu’on jette dans le feu. Carnet qui saura recueillir la laideur de mes lignes, je te souille par des mots destinés à tous mais offerts à personne

*

Je défais mes cheveux, j’ai les pieds humides et froids mais j’écoute attentivement. Devant moi, Elsa et Harry, et derrière eux, des livres et des carnets disposés un peu au hasard sur un bureau. La présence de livres me rassure toujours, celle de deux écrivains m’impressionne au contraire. Harry me fait sourire et Elsa réveille des émotions enfouies en moi, des rêves originels. J’en oublierais presque le froid et la pluie qui m’ont fait haïr cette journée et me dire que je serais mieux au fond de mes draps. J’écoute et mon corps se réchauffe peu à peu. J’écoute et mes cheveux m’agacent. J’écoute et je suis heureuse d’avoir bravé la pluie car soudain, comme un métro dans un tournant, ma solitude a disparu. Je frissonne et je rêve, il ne nous manque plus peut-être qu’un feu de cheminée.